Dans le centre ville de La Paz, il y a très peu de véhicules personnels (sauf peut-être dans notre zone, la partie sud où il y a pas mal de belles et grosses voitures , quand je dis "grosses" en France on ne fait pas le poids...). il y a même des rues entières où tu n'as qu'à garer ta voiture et tu as des gens qui te la lave pour presque rien. Avant elles étaient déjà neuves et brillaient mais après c'est un vrai bijou.

         Donc je disais que pour se déplacer si on n 'a pas de véhicules comme la plupart des gens de la Pazet nous, il faut se déplacer en transport en commun et là c'est assez folklorique. il n'y a que l'embarras du choix.

          Il existe 5 types de transport:

P1000160

- commençons par ce qui est le plus commun pour nous les français, le RADIO TAXI. On les appelle de chez nous, ils ne prennent que vous et vous amène exactement où vous voulez, évidemment ce sont les plus chers mais les plus sûrs. On peut aussi les trouver roulant sur les grands axes et il suffit de les heler et ils s'arrêtent, il faut alors impérativement demander le prix avant de monter. (quelques exemples de prix: 8 bol pour aller de l'Hipermaxi à chez nous et même chose de chez nous au collège, 18 bol pour aller au centre ville et 30 bol pour aller au cimetière qui est le lieu de départ des grands bus pour les longues distances)    1 €= 8, 29 bol

petite info: quand vous venez de l'aéroport vers la zone sud il ne faut pas dépasser 70bol et 10 bol pour les bagages.

 

 

P1000165- les MICROS (bus collectif sentant bon la Bolivie avec de la moquette partout, des trucs qui pendent et des gens bien locaux). Ils sont très peu chers: 1bol 50 par personne pour aller du sud (chez nous) vers le centre que l'on appelle "LE PRADO".

Pour savoir quel Micro prendre, il suffit de regarder sur le pare-brise, l'itinéraire y est indiqué (cela marche par quartier, place) autant dire qu'il faut absolument savoir dans quel quartier ou près de quelle place on va et dans quel sens on est.

ils sont plus lents car habituellement ils ont des itinéraires plus longs.

 

 

 

 

P1000163- Les MINI-BUS, de 9 à 12 personnes max mais ils sont souvent beaucoup plus chargés (avec notre transporter on aurait pu faire taxi).

C'est le même prinicpe que les micros mais en plus petit et plus rapide (itinéraire plus court et plus de ligne). ils sont un peu plus chers que les micros, 2,3 bol pour aller au centre d'en bas de chez nous. Et 1,5 bol pour aller à Obrajes (c'est entre le sud et le centre mais c'est surtout là que ce trouve l'ambassade de France, pour info, il faut descendre à la calle 8).

Justement pour leur dire que l'on veut s'arrêter, il faut leur dire d'une voix forte et assurée "Voy aqui", "bajo" ou tout autre chose qui peut ressembler en espagnol à "STOP, je veux descendre".

Avec ces transports on peut descendre où l'on veut du moment qu'on suit l'itinéraire inscrit sur le pare-brise et qui sont souvent les grands axes. On a de la chance nous avons un mini-bus qui passe juste devant chez nous c'est le 345, pratique car on peut le prendre du centre et il nous amène pile davant la maison aussi bien qu'un taxi et moins cher.

P1000161

 

 

 

 

 

 

 

 

- LES TAXIS COLLECTIFS, ils ont la même tête que les radio taxis mais ils ont comme les mini-bus l'itinéraire sur leur pare-brise. Plusieurs personnes peuvent le prendre. On ne l'a pas encore essayé et il me manque la photo ainsi que le prix mais c'est entre le mini-bus et le radio-taxi.

- LES TRUFFIS: ce sont les taxis non officiels, ils n'ont pas de banderolles sur le dessus juste un numéro sur le côté, il faut faire attention, on ne sait jamais. Pour l'instant nous on a évité et donc je ne connais pas le prix mais il est davantage négociable que les autres qui sont plus ou poins fixes.

Nous on prend souvent les mini-bus, il y en partout et pour toutes les directions le seul inconvénient c'est qu'ils sont souvent pleins. Les petits, eux préfèrent les radio taxis mais ça c'est encore un réflexe d'européen. Au début Yanis avait même du mal à poser ses fesses sur les sièges des Micros mais maintenant ça va mieux.