Qui dit vacances, dit on prend la voiture et on part visiter, donc direction le sud de la Bolivie (avec au départ un cadeau bonus --> Tonton Vincent est parmi nous) et Tarija. Beaucoup de gens nous en avait parlé alors on a essayé et nous avons été attirés et séduits. Une envie de reviens-y. La calme, la douceur, tout y est pour qu'on s'y sente bien. D'ailleurs, on y resté presque une semaine entière.

En premier, avec Tonton, on a fait le tour des caves de tarija, car Tarija est une région viticole, le climat est parfait pour cela, pluie, chaleur et tout cela à 2800 m d'altitude.

DSC02394 [640x480]

On a pris un tour car on ne connaissait pas la région, on peut le faire seul mais j'ai pas eu envie de m'embêter et puis c'est pas trop cher, 150 bol pour le tour de 3 caves (2 industrielles et une artisanale). Pas de recherche d'agence, l'hôtel organisait le tour. Un bus est venu nous chercher le matin, on a eu droit à un guide super "chistoso" (c'est à dire faisant des blagues à tout va), dégustation de vin "Campo de Solana", ils ont le monopole des supermarchés et le propriétaire est français "Granier", on a bu du blanc, du rouge et du rosé avec quelques tapas, et comme on était les seuls français, à chaque fois, le guide nous demandait ce que l'on en pensait comme si c'était automatique en tant que français de s'y connaître en vin.....Heureusement les gars ont assuré et fait les experts. Ensuite on a eu droit à la visite du très célèbre Singani (une eau de vie) que j'affectionne particulièrement avec du Sprite, un citron et des glaçons......!!!!!! (d'ailleurs ils nous  ont servi un énorme, tellement que soleil et singani, à la fin tu danses sur la table, du moins tout le monde parlait avec tout le monde).

DSC02391 [640x480]

DSC02392 [640x480]

20140102_100857

20140102_100914

20140102_100920

20140102_101031

20140102_103146

20140102_104615

Pour votre culture générale, ce mélange se nomme "choufly" (le ch est à prononcer "tch"). A la troisième cave, il y avait tellement de monde que le guide a décidé d'acheter les bouteilles et de nous les faire goûter dans le bus, je vous raconte pas l'état, ensuite non content de sa journée, il a décidé de nous amener manger dans un endroit sympa, on est ressorti de là à 4h de l'après-midi....... et le guide a même payé les boissons pour se faire pardonner de l'attente des plats (vous en connaissez beaucoup de guide comme ça en France....).

C'est là que nos routes se sont séparées avec Tonton...... Nous on est resté un peu plus dans un hôtel tenu par un belge avec piscine, les enfants ont adoré, en plus il y avait une tyrolienne.

Je vous mets le lien du site de l'hôtel "La pasarela".

http://www.lapasarelahotel.com/

20140104_112656

20140104_112730

DSC02406 [640x480]

DSC02414 [640x480]

DSC02416 [640x480]

DSC02419 [640x480]

On a aussi adoré flaner du côté du marché, manger le soir dans la rue en achetant des salchipapas, des hambugers, des fruits (d'énormes abricots, des prunes, des pommes, des fraises....), des gateaux.

C'est une ville qui ressemble un peu au centre de Santa Cruz, des bâtiments bas rarement plus d'un étage, les rues se croisent toutes perpendiculairement et sont à sens unique, c'est assez facile de s'y repérer et de s'y déplacer. Comme toujours la ville est centrée sur une place rectangulaire avec d'énormes palmiers et une immence fontaine. Tout autour de beaux batîments, une église avec de belles couleurs. C'est une ville de taille moyenne. Le mélange de population est moins flagrant qu'à La Paz mais on se sent quand même en Bolivie avec toutes les petites tiendas aux 4 coins des rues et un brin d'Argentine avec leur manière de parler, un léger accent et une tendance à faire les "ch".

DSC02382 [640x480]

DSC02386 [640x480]

DSC02385 [640x480]

DSC02389 [640x480]

DSC02396 [640x480]

DSC02399 [640x480]

Il ne faut pas faire beaucoup de kilomètres pour se retrouver au milieu de rien et avoir comme paysage de belles montagnes et de beaux cours d'eau pour se baigner.

DSC02424 [640x480]

DSC02426 [640x480]

DSC02427 [640x480]

Vraiment on s'y est senti bien et c'est bien dommage qu'il n'y est pas une école française à Tarija.

Ce n'est qu'un aurevoir, on reviendra (il nous manque des caves à voir).

Suite du voyage --> l'Argentine.