Il fallait bien affronter nos peurs, alors la décision fut prise très vite et au dernier moment d'aller de nouveau au Pérou et d'aller voir le fameux Machu Picchu. On a pris soigneusement tous les papiers, on les a tous scannés, on en a fait des photocopies qu'on a réparti partout dans les valises et la voiture, on a également pris plusieurs porte-monnaies disposés et cachés un peu partout (d'ailleurs je me demande encore aujourd'hui si je n'en n'ai pas oublié quelque part.....) et on a pris la route, direction Desaguadero , la dernière fois qu'on avait pris cette route c'était il y a un an et on n'en mené pas large.....

2 heures pour arriver à la frontière, le plus long c'est pour passer l'Alto (au passage de la frontière, essayez d'y être pour 12h, il n'y a presque personne et le passage se fait en moins de 45 min, personnes et voiture compris).

Passage de la frontière Bolivienne sans problème, un papier à remplir, une taxe de 100bol par personne à payer parce qu'on est résident (les simples touristes n'ont rien à payer). et direction la frontière Péruvienne, où là mes angoisses reviennent, vont-ils nous laisser passer, sommes nous toujours enregistrés comme étant au Pérou depuis 1 an????? (Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi et pour résumer, l'an passé on nous a volé à moi et aux enfants nos passeports alors qu'on se prélassaient sur les plages Péruviennes et il a fallu qu'on passe la frontière de manière illégale car on n'avait plus de papier....)

On arrive devant un monsieur pas très souriant, je lui tends les passeports avec le mien en premier, il le passe dans sa machine une première fois, reste dubitatif, le passe une seconde fois..... Et là il me regarde en me disant qu'il y a un problème, que sur son ordinateur il a bien enregistré une entrée entre le Chili et le Pérou l'an dernier mais pas de sortie.....( Je n'ai pas fait les cours Florent, mais là j'aurai pu avoir le César de la meilleure actrice, sans oublier que mon coeur battait la chamade). Je prends l'air surprise, je baraguouine quelques "je ne comprends pas, on est bien revenu et par là en plus....", il tente avec un autre passeport celui de Louis et là même constatation...... (je sens que cela peut tourner mal mais restons Zen, j'ai craqué une fois, il ne faut pas recommencé si près du but), une idée de génie me vient alors, je lui dit d'essayer avec le passeport de Julien (lui, il avait son passeport et il a pu régularisé sa sortie) et effectivement le douanier voit bien que Julien est bien sorti. Je le vois perplexe, il tente avec les autres enfants et bien sûr le même problème. On fait ceux qui ne comprennent pas ce qui arrive. Il parle avec son collègue, on lui demande ce qu'on va faire et il nous dit que dans le doute c'est nous qu'il croit et miracle il nous régularise nos 4 passeports. HOURRA!!!!!!!! on a le tampon de d'entrée, on peut de nouveau aller au Pérou. Pour l'enregistrement de la voiture, Julien me demande la carte grise, je chercher, je cherche et je ne trouve que la photocopie du papier, le douanier nous dit qu'il aurait fallu avoir l'original mais aujourd'hui c'est notre jour de chance tout se passe bien.....

Et c'est le coeur léger que l'on prend la route sur les routes Péruviennes.

Après une heure de route, contrôle de police, gonflés à bloc on ne se méfie pas. Celui qui nous arrête  regarde notre plaque et appelle son collègue (cela aurait du me mettre la puce à l'oreille). Le vieux, nous demande nos papiers, on sort la photocopie...... ils regardent les petits (qui ne sont pas attachés) et les phares qui sont éteints...... Ils commencent à sortir un papier où sont répertoriées toutes les infractions et les amendes qui vont avec (ça y est on vient de comprendre, il veut des sous...... il a prononcé le mot magique "infraction"), il nous montre tout, défaut de présentation des papiers originaux (on a beau lui dire que les douaniers nous ont laissé passer, il s'en moque, la seule chose qu'il voit c'est son pourboir augmenter), il nous montre l'obligation des ceintures de sécurité (depuis quand c'est obligatoire au Pérou????) et enfin l'obligation des lumières sur les routes Péruviennes, il ne manquait plus que l'excés de vitesse et c'est bien la seule chose où l'on avait quelque chose à se reprocher........ On lui demande combien, ça va nous coûter, il nous dit un truc faramineux, on lui demande s'y on peut s'arranger, que je n'ai pas eu le temps de changer l'argent (ce qui n'était pas vrai mais je ne voulais pas le payer) et que la seule chose que j'ai ce sont des bolos 150 environ. Il fait celui qui réfléchit et il dit d'accord, Julien met 100 bol dans sa paume, lui serre la main et le billet disparaît et il nous laisse passer.
Moi qui en ce jour de libération était enfin tranquille, il me faut ça pour de nouveau stresser et me dire qu'on a oublié le pu**** de papier de la voiture et que n'importe quel flic véreux peut m'avoir sur ça (car le reste les lumières et les ceintures ça on peut faire un effort).

C'est donc en roulant de manière vigilante que l'on est arrivé à Puno, ville sympathique au bord du Lac titicaca et départ de nombreuses virées vers les célèbres îles en roseau du Lac. La route entre la frontière et Puno est vriament magnifique, on longe le Lac et c'est superbe.

--> Les photos de Puno

Le lendemain, on a repris le route et direction CUSCO!!!!, 6 heures de route droite, impeccable et au paysage magnifique. En arrivant à Cusco, recherche d'un hôtel, au hasard de nos périgrinations, on a trouvé un gîte, le minimun mais 15 bol la nuit, que dire,en plus cerise sur le gâteau, il y avait une agence juste en dessous, donc en moins d'une heure on avait trouvé de quoi dormir et on avait organisé la visite au Machu Picchu.

Il y a plusieurs options pour aller au Machu, la manière djeun's et la manière classique.

- la manière classique est la plus honéreuse --> c'est celle qui fait prendre le train jusqu'à Aguas Caliente, ensuite le bus, visite du Machu Picchu et retour tranquille en train jusqu'à Cusco. ça coute environ 150 $ pour la journée avec entrée au site. On peut aussi rester à Aguas Caliente et prendre le train le lendemain.

- la manière Djeun's et petit budget (celle qu'on a pris vous le comprendrez bien, car on le vaut bien.....). Point de train, point de privilège mais de l'aventure et des bornes en bus. Donc la route que les "gens classiques" font en train (en 2 heures) et bien dans ce programme on le fait en mini bus (6 heures de bus pour 300 kms), on n'arrive ensuite pas directement à Aguas Caliente mais à une centrale électrique (d'où part un train et vous comprendrez pourquoi cela fut pour moi salvateur) à 3 heures  et demi de marche du dit village d'Aguas Caliente. Ensuite pour 100 $ on avait 2 nuits d'hôtels à Aguas caliente, les repas, l'entrée sur site toute la journée et le retour.

C'est plein d'espoir pour la journée du lendemain que l'on a flané dans les ruelles de Cusco où se mélangent colonisation et patrimoine inca.

--> photos de cusco

Le lendemain, lever aux aurores et le must le mini bus est venu nous prendre juste devant le gîte, On a découvert nos compagnons de voyages, des espagnols, des français et des Argentins, moyenne d'âge 25 ans, sauf un couple plus âgé américano/espagnol qui fera partie de notre vie pendant 3 jours et qui furent forts sympathiques. Départ avec 1 heure de retard, le mini bus un renault master (!!!!). On s'est installé au fond!!! (note pour plus tard, ne jamais se mettre au fond d'un mini bus). Après 3 heures de route et de paysage magnifiques (il va falloir que je trouve d'autres adjectifs car je me répète), j'ai commencé à sentir se pointer une migraine partant des yeux et reliant le coccyx, pu***** de migraine et je me suis rendue compte que je n'avais pas de cachets!!!!!! j'ai tenté de me mettre dans la meilleure position possible mais rien n'y a fait. Résultat des courses quand on s'est arrêté pour manger, je me suis vraiment sentie mal (les enfants se sont mis à pleurer car ils croiaient que j'allais mourir.....). Du coup petite visite du dispensaire du coin où un charmant docteur tatoué de la tête aux pieds m'a gentiement osculté et m'a fait une injection directe dans le fessier de doliprane ou ibuprofène que sais-je en tout cas une demi-heure plus tard, bien qu'un peu dans les vaps et fatiguée, j'ai repris la route pour les 2 heures qui nous restait (dans la série service de santé, il me manquait le dispensaire de village Péruvien, au passage, le docteur m'a vu venir et m'a fait payer le prix fort 32€....).

L'histoire pourrait s'arrêter là mais rappelez-vous on a pris le forfait Djeun's et donc après le bus et mon état m'attendait plus de 3 heures de marche pour rejoindre le doux village qui doit nous héberger pour la nuit...... Heureusement comme je vous l'ai dit plus haut à l'endroit du départ pour la marche, il y a aussi une gare (sortie de nulle part mais qui mène à Aguas Caliente.....) car là franchement je ne voyais pas comment dans l'état dans lequel j'étais j'aurais pu faire 3 heures de "caminata". Rappelez-vous aussi qu'on est pas tout seul, on a aussi 3 enfants à charge et que là on a vu la limite de notre forfait Djeun's..... (en fait, on est peu être fauché mais on n'est plus tout jeune), du coup dans le train j'ai pris avec moi Yanis et Bertille alors que Louis et Julien ont tenté la rando. 45 min d'un paysage étonnant (j'ai trouvé un autre adjectif!!!!!) avec vison panoramique. On a même croisé les garçons qui sont arrivés à Aguas Caliente 2 heures après nous, épuisés mais contents.

Le soir, en attendant avec hâte le lendemain et le lever à 4 heures du mat on a pris notre repas avec tous les autres Djeun's du forfait mais nous à 9h on est allé se coucher.......

Juste pour l'anecdote au départ on voulait faire la totale (vraiment les vrais Djeun's) alors on avait pris aussi la montée du Machu Picchu (2 h d'escalade) et on pensait se lever à 4 heures pour monter à pied les quelques kilomètres qui séparent Aguas Caliente du site du Machu picchu mais au vue des évènements de la veille (et en se rappelant que bertille n'avait que 5 ans et peser ses 20 kgs), on s'est bien levé à 4 heures du mat mais juste pour faire la file pour prendre le bus qui monte direct au Machu (et le premier bus pour quand même voir le lever du soleil comme si on l'avait fait à pied). Et pour ce qui est de la montée du Machu le hasard a fait qu'il y a eu une erreur dans la réservation et qu'on n'avait pas le billet pour le faire (heureusement)....

Donc que vous dire à propos du site..... (!!!!!, OUAH!!!, j'en reste sans voix). On est arrivé parmi les premiers et en arrivant sur le site on a vraiment eu l'impression d'être seul au monde, les premiers à découvrir ce trésor, en plus le site est tellement grand que quelques touristes éparpillés ne se voient même pas sur les photos.

Et que dire du lever de soleil, on a vraiment réussi la journée, on était en avril mais on aurait dit une journée de Juin, pas un nuage, un soleil fantastique et un lever de soleil qui dévoile le site tout simplement époustaoufflant (si avec tout ça vous n'avez pas assez de superlatifs.....).

Sur la photo ci-dessous, en fait la montagne que vous voyez, ce n'est pas le Machu Picchu, mais le Wayna Picchu, ce serait la mère du Machu picchu. Celle-là aussi elle s'escalade mais même pas on y a pensé. Le Machu Picchu est plus vers la gauche à l'arrière.

 

machu picchu (54) [640x480]

 

 

Le site du Machu Picchu n'était pas un village mais un lieu de formation des grands esprits incas, les prêtres, les astronomes...... Les constructions sont faites spécialement contre les tremblements de terre, c'est imperssionnant comme ils étaient ingénieux ou alors c'est impressionnant comme notre guide était doué pour nous faire avaler des tas d'histoires..... histoire de point de vue, moi personnellment je préfère penser que tout ce qu'il nous dit était vrai et penser que la civilisation inca était vraiment au-dessus de toutes. Pendant toute la visite, les enfants ont tenté de chercher de l'or et de chercher le faucon d'Esteban, Zia (tao les cités d'or....) persuadé qu'ils se trouvaient sur les lieux de tournage du dessin animé.

Pour ma part, l'endroit m'a vidé, certains disent qu'il s'en dégage une énergie et que chacun le perçoit différemment, moi j'étais épuisé. On a eu droit à un guide de 6 heures du matin à 9h. Ensuite on a pu flaner dans la site car ayant pris la formule spéciale on ne devait rentrer que le lendemain (les formules trains grand luxe et les Djeun's fauchés, eux étaient obligés de rentrer avant 11h pour prendre le train les ramenant à la centrale et ensuite prendre le mini bus), on a donc fait quand même un petite rando de 1 heure jusqu'à la porte du Soleil, une petite grimpette que les enfants et les parents ont spendidement réussi. Tranquilement vers 13 h on a quitté le site (en ayant l'impression d'y avoir fait une journée entière) et on est allé faire un petit plouf dans les eaux chaudes d'Aguas Caliente. La petite anecdote de la journée, c'est que le soir en cherchant un restau sympa on est allé chez un Français qui faisait apparemment de la super Bouffe, on s'est assis, on discute avec le parton, les serveurs commencent à dresser la table, il nous apporte la carte et là stupéfaction, les prix sont pour nous inabordables (en tout cas depuis 2 ans même dans le restau le plus chic de La Paz on n'a jamais payé ça), on commence à faire des tronches à tomber par terre, ce que la patron voit, il nous demande alors si on est en camion???? (traduction vous n'avez pas un rond), on lui répond juste qu'on vient de Bolivie et on s'excuse et on prend nos affaires et on s'échappe en courant..... (la honte, c'est la première fois que ça m'arrive, mais là on pouvait pas, c'était quasiment mon budget bouffe pour la semaine..... je suis navrée pour le patron), du coup, on a trouvé une pizzeria 10 fois moins chère et des enfants ravis.....

Le lendemain, réveil sans stress et prêts pour faire la rando retour (celle que l'on a faite en train pour certains à l'aller.....), 3 heures et demi de plat à suivre les rails. Et bien là aussi pari réussi, Bertille à marché tout le long san rien dire. On est arrivé à la centrale tranquillement, on a mangé un almuerzo et on a repris le mini bus mais cette fois j'avais des cachets et je me suis mise devant avec le chauffeur et Bertille pensant que cette fois j'allais tout bien gérer et bien le problème ne fut pas moi mais les enfants et les virages...... j'ai eu droit à des envies de vomir de Yanis et 2 vomitos de Bertille par la fenêtre et même pas le chauffeur s'arrête ou ralenti. On a galéré comme ça pendant 9 heures car sur la route on a eu droit à un ébouli qui nous a stoppé pendant plus d'une heure.

Quand je vous parlais du couple qui a partagé notre vie pendant 3 jours, c'est qu'ils m'ont aidé à l'aller avec mon problème de migraine, on a marché ensemble aussi et au retour ils ont beaucoup discuté avec Yanis et à la fin quand on est arrivé c'est ensemble qu'on a été heureux de rentrer vivants..... on s'est fait l'accolade et on voulait même s'échanger les adresses (les états-unis ça pourrait être un bon plan.....). Bref, tout ça pour dire que cela a été une sacrée aventure et que personnellement je ne la conseillerai à personne même si c'est moins cher, la route n'arrête pas de tourner, ça monte, ça descend, et à la fin (voir au milieu)  ce n'est plus groudronnée.

MAIS LE MACHU C'EST QUAND MÊME BEAU!!!!!!!!

 --> photos du Machu Picchu

 

En gros de tout ça que faut-il retenir:

- qu'on est légal au Pérou,

- qu'on n'est plus tout jeune,

- qu'il vaut mieux prendre la formule train depuis Cusco (même si c'est plus cher) et rester 2 nuits à Aguas Caliente pour profiter du site et des bains chauds,

- qu'il faut éviter d'y aller en  mini-bus,

- qu'il me tarde d'aller découvrir maintenant les civilisations Aztèques et Mayas.....